Villes et sport au service du développement et du mieux vivre ensemble.

Du 05 au 07 novembre 2018, s’est tenue à Lille (France), la 38ème assemblée générale de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), placée sous le thème « Villes et sport au service du développement et du mieux vivre ensemble ».

Les travaux de l’événement annuel du regroupement des maires et responsables des capitales et métropoles partiellement ou entièrement francophones, ont été ouverts en présence de Monsieur le Secrétaire Général de la CONFEJES, Monsieur Bouramah ALI HAROUNA, par la ministre française des Sports, Mme Roxana Maracineanu, en présence de Martine Aubry (ancienne ministre de l’Emploi et de la Solidarité en France et actuelle maire de Lille), Anne Hidalgo (présidente de l’AIMF et maire de la capitale française, Paris), Tony Estanguet (président du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024), Charles Goerens (ancien ministre de la Défense du Luxembourg et Député du Luxembourg au Parlement européen), Adama Ouane (administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie, représentant de la Secrétaire générale sortante de la Francophonie Mme Michaëlle Jean) et de nombreux participants (maires et experts) venus du monde entier.

Plusieurs thématiques ont marqué les travaux de cette 38ème assemblée générale. Tous les intervenants ont reconnu la place cruciale qu’occupe le sport dans la société, ainsi que du rôle déterminant des gouvernants locaux pour son développement.

Intervenant dans le cadre de la thématique : Le vivre ensemble et le développement économique de nos villes en lien avec le sport, Monsieur le Secrétaire Général a rappelé l’apport des grands événements sportifs dans le brassage humain pendant les évènements sportifs qui offrent des opportunités de coopération de développement du tourisme, de la solidarité, de la camaraderie, des jumelages au profit des villes hôtes, la création des opportunités d’emplois et d’affaires pour les populations, le vivre ensemble.

Aussi, a-t-il rappelé la déclaration de 2009 de Bujumbura au Burundi qui traduisait les intentions des Etats et gouvernements membres à travers « Les politiques nationales de jeunesse, de sport et de loisirs, dans le contexte de la décentralisation comme référentiel pour le transfert des compétences et/ ou l’implication des collectivités locales, dans les domaines de la jeunesse du sport et des loisirs ».

Les débats ont notamment porté sur l’éducation physique et sportive en tant que facteur favorisant l’intégration, la cohésion sociale et la santé publique, le sport en tant que vecteur d’émancipation de la femme. Toutes ces valeurs sont prônées par la CONFEJES, à travers ces différentes actions et le GTCF.

Notons que cette 38ème assemblée générale a été marquée par l’émancipation féminine à travers l’activité sportive, avec la remise de deux Prix de la femme francophone, qui ont été solennellement remis : l’un à la Rwandaise Félicité Rwemarika (fondatrice du Réseau de football féminin au Rwanda, Akwos) et l’autre à la Tunisienne Azza Besbes (sportive de haut niveau : escrimeuse aux multiples médailles d’or, d’argent et de bronze).

A l’issue des travaux, les participants ont adopté des résolutions demandant à l’AIMF de favoriser la mise en place d’une politique de la ville destinée à démocratiser l’accès aux activités physiques et sportives en :

  • Mettant le sport de haut niveau au service du sport de masse ;
  • Favorisant l’organisation de manifestations populaires sur le sport et le mieux vivre ensemble ;
  • Suscitant la formation et l’emploi dans les filières de l’économie du sport…

Les participants se sont en outre engagés notamment à élaborer des plaidoyers pour que :

  • Le sport puisse offrir plus d’expressions de solidarité et de coopération afin d’obtenir plus de dialogue social et d’égalités des sexes ;
  • Le sport et l’éducation sportive soient considérés comme un outil de développement social et culturel au cœur de l’école.

En marge des travaux, Monsieur le Secrétaire Général a eu plusieurs entretiens avec notamment Madame la Ministre française des Sports, madame la présidente de l’AIMF et Maire de Paris et Monsieur l’Administrateur Général de l’OIF.