La CONFEJES engage le débat sur la place et le rôle et des filles et des jeunes pour le vivre ensemble en Francophonie

L’auditorium de l’Institut National Supérieur de l’Education Populaire et du Sport (INSEPS) de Dakar a abrité ce 18 avril la Conférence « Agir pour le vivre ensemble en Francophonie: place et rôle des femmes et des jeunes », organisée par la CONFEJES, dans le cadre de la Quinzaine de la Francophonie 2018

Elle s’est déroulée en présence du Directeur National de la Francophonie, du Secrétaire Général de la CONFEJES, du Directeur et du corps enseignant de l’INSEPS, de la représentante du Bureau du Québec au Sénégal, des invités et des étudiants.

Cette conférence, a connu la participation de trois (3) panélistes : Mme Berthe Claudine COLY, étudiante en Inspectorat à l’INSEPS, M. Hyacinthe COLY, du Conseil National de la Jeunesse du Sénégal et M. Ousmane BAH, Docteur en Sociologie générale à l’INSEPS. Elle a été modérée par M. Oumar Daouda SOGNANE, ancien Directeur National de la Jeunesse du Sénégal.

 

Les intervenants ont abordé le thème sous plusieurs angles: historique, sociologique, psychologique, culturel, économique, entre autres, afin de pouvoir cerner le questionnement de manière globale. Ainsi, ils ont évoqué l’évolution des rôles des femmes et des jeunes dans la prévention et la résolution des conflits, les conditions socio-économiques qui minent le vivre ensemble, le rôle important de l’éducation dans la promotion des valeurs qui renforcent le vivre ensemble.

Les nombreuses interventions du public attentif et participatif, ont porté essentiellement sur:

  • la problématique de l’emploi des femmes et des jeunes ;
  • la mauvaise gouvernance ;
  • la mobilité en Francophonie ;
  • les opportunités d’épanouissement pour les femmes et les jeunes ;
  • l’apport de la culture pour le vivre ensemble;
  • le rôle que doivent jouer les groupes de femmes, de jeunes, des religieux dans la sensibilisation;
  • la nécessité d’inclure les femmes et les jeunes dans les instances de décisions.

Par ailleurs, les participants n’ont pas manqué de souligner l’importance du sport dans l’éducation à la citoyenneté, tel qu’évoqué par le Secrétaire Général de la CONFEJES, dans son intervention, au début de la Conférence.