La CONFEJES et l’UAR contre l’inflation des coûts de retransmission des événements sportifs

C’est l’objet de la réunion de concertation organisée le 11 septembre 2017, à Dakar par le Secrétaire Général de la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES).

C’est un sujet qui fait toujours couler beaucoup d’encre et de salive : Les coûts des droits de retransmission des événements sportifs par les médias audiovisuels africains, en l’occurrence la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de Football.

Le lundi 11 septembre 2017, cette problématique était au centre de la réunion de concertation organisée par le Secrétariat Général de la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES), au siège de l’institution à Dakar.

Pour éclairer la lanterne des responsables de l’institution présents à la rencontre, le Secrétaire Général de la CONFEJES, Monsieur Ali HAROUNA BOURAMAH, a convié un hôte de marque : Monsieur Grégoire NDJAKA, Directeur Général de l’Union Africaine de Radiodiffusion (UAR) qui a posé les jalons de la bataille contre l’inflation des coûts de retransmission des événements sportifs dès mars 2016 et, est parvenu à une baisse de 18% des coûts des droits de la CAN 2017 qui s’est jouée au Gabon.

Pour Monsieur Ali HAROUNA BOURAMAH, la question des Droits de retransmission des événements sportifs fait l’objet des discussions régulières au sein de la CONFEJES, à tel point que la Décision N° 40/CONFEJES/C36-2017 relative à l’accès aux droits de retransmission des événements sportifs a vu le jour. En effet, cette décision stipule que : « La Conférence s’est saisie des difficultés qu’éprouvent certains Etats et gouvernements membres d’accéder aux droits de retransmission des évènements sportifs majeurs, singulièrement la Coupe d’Afrique des Nations qu’organise la Confédération Africaine de Football.

Elle donne mandat au Président en exercice et au Secrétaire général de prendre contact avec les nouvelles Autorités de la CAF en vue de solutions concertées pouvant lever les différentes contraintes identifiées ». Il s’agit dès lors de faire un suivi afin d’aboutir à des résultats probants.

Le Directeur Général de l’Union Africaine de Radiodiffusion quant à lui, a rappelé le contexte de la bataille liée à l’acquisition des droits de retransmission des événements sportifs. En dix ans, a-t-il souligné pour le déplorer, les coûts de la CAN par exemple, ont augmenté de façon exponentielle atteignant près d’un million trois cent cinquante mille dollars. Une situation qui somme toute, constitue un handicap pour de nombreux pays africains membres de la Francophonie.

Monsieur Grégoire NDJAKA a expliqué les enjeux ludiques, sportifs, financiers et politiques qui entourent la gestion des droits TV du sport en Afrique. Fort de son expérience, il a exhorté la CONFEJES à élaborer un document-plaidoyer qui contribuera à la mobilisation des Etats Membres et Gouvernements concernés autour de cette question.

La CONFEJES et l’UAR se sont accordés sur la nécessité de mener des actions concertées auprès des Etats et Gouvernements afin d’impacter positivement les décisions futures. Ce plaidoyer commande un resserrement des positions qui s’appuient sur l’Union Africaine et son Parlement.

Le Directeur Général de l’UAR a promis un accompagnement à la CONFEJES dans le processus d’élaboration d’un plaidoyer, si celle-ci en faisait la demande.