Mission conjointe CAMES-CONFEJES à Yaoundé, au Cameroun

Les Secrétaire Généraux du CAMES et de la CONFEJES ont effectué, du 1er au 07 mai 2017, une mission de travail, à Yaoundé au Cameroun. Cette mission s’inscrit dans le cadre du partenariat signé par les deux institutions, le 16 juillet 2016, à Bamako, au Mali, en marge des travaux de la 38ème session des Comités Consultatifs interafricains (CCI).

Cette mission  a eu pour objectifs d’engager un plaidoyer visant (i) la généralisation de la réforme du système LMD à l’INJS de Yaoundé et (ii) la création d’une École Doctorale en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives – Jeunesse  et Loisirs- en abrégé (STAPS-JL) au Cameroun.

Les Secrétaires généraux du CAMES et CONFEJES ont été reçus en audience le 03 mai 2017 par le Ministre de l’Enseignement Supérieur,  Prof. Jacques FAME NDONGO, en présence des représentants des Ministres des Sports et de l’Éducation Physique, de la Jeunesse et de l’Éducation Civique ainsi que du Directeur de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) de Yaoundé et des parties prenantes.

Au terme de  cette audience le Ministre de l’enseignement supérieur du Cameroun a rappelé que « le projet porté par le CAMES et la CONFEJES s’inscrit en droite ligne des instructions renouvelées du Chef de l’État en matière de mise en œuvre du système LMD,  tout en soulignant  l’importance du tutorat des institutions spécialisées par les Universités d’État ». C’est pourquoi, il a instruit les parties prenantes à tout mettre en œuvre pour la concrétisation, du projet au plan conceptuel,  dans un délai de 6 mois. Ainsi, des   séances de travail ont été tenues avec les Recteurs des Universités d’État  de Yaoundé I et de Yaoundé II.

Une équipe d’experts chargée de l’élaboration d’un plan d’actions prioritaires, a été mise en place. Elle est composée d’une part des représentants des Ministères en charge de l’enseignement supérieur, des sports et de l’éducation physique, de la jeunesse et de l’éducation civique et des finances et d’autre part du CAMES, de la CONFEJES, de l’INJS et des Universités d’État de Yaoundé.

Au terme des travaux et des échanges, une clause d’engagement individuel et collectif a été signée par les parties prenantes.

Les Universités d’Etat de Yaoundé I et de Yaoundé II se sont engagées, chacune en ce qui la concerne, à signer un accord avec l’INJS de Yaoundé, en vue de faciliter de l’inscription des étudiants et des enseignants de l’INJS aux cycles de recherche (Master et Doctorat), de prendre en compte des disciplines des STAPS-JL dans les Écoles Doctorales existantes et d’assurer la promotion des enseignants de l’INJS dans le Corps des enseignants du Supérieur.

La coordination et l’accompagnement institutionnel et académique en matière de gouvernance universitaire pour la création de l’Ecole Doctorale STAPS-JL au Cameroun, seront assurés par le Ministère de l’Enseignement supérieur.

Le Ministère des Sports et de l’Éducation Physique et le Ministère de la Jeunesse et de l’Éducation Civique se sont engagés à assurer l’accompagnement institutionnel et technique dans leurs domaines, en vue de la création de l’Ecole Doctorale STAPS-JL au Cameroun.

Pour l’INJS de Yaoundé, pour sa part, s’engage :

  • à mettre à disposition la logistique nécessaire au Comité de mise en œuvre et de suivi du projet de création de l’École Doctorale STAPS-JL au Cameroun ;
  • à pourvoir à la mise en place de l’Ecole Doctorale STAPS-JL du Cameroun ;
  • à relancer le projet de partenariat avec l’Université de Yaoundé I ;
  • à finaliser le projet de partenariat amorcé avec l’Université de Yaoundé II ;
  • à rechercher auprès d’autres Universités ou organismes des accords de partenariat.

Le CAMES et la CONFEJES, dans le cadre de leur partenariat, se sont engagés à faciliter la mobilisation et l’identification en cas de besoin,  des ressources humaines nécessaires en vue de la création de l’École Doctorale STAPS-JL au Cameroun,  à vocation sous-régionale (Afrique Centrale, Grands Lacs et Océan Indien).